Nos actions

Cliquez sur les rubriques ci-dessous afin d’obtenir la liste des actions menées par la Voix De l’Enfant.

BANDEAU ENFANTS

 

Activités fédératives

Les 80 associations membres de la Voix De l’Enfant, intervenant sur le terrain, constituent un réseau permanent qui favorise la démultiplication des forces d’intervention et les bonnes pratiques. Ce réseau apporte différents regards face à une même réalité – celle de l’enfant en détresse – d’ou résulte des actions exemplaires adaptées au terrain (opérations post tsunami, établissement d’état civil, scolarisation des petites filles, recueil de la parole des enfants victimes de maltraitante et autres).

Actions en France

La souffrance et la détresse d’un enfant ne relève pas de la fatalité. Au quotidien, avec ses associations membres, la Voix De l’Enfant est mobilisée pour porter notamment assistance à des enfants et leurs familles en détresse, pour améliorer la prise en charge des enfants maltraités et faire entendre leurs voix en se constituant partie civile, pour soutenir des programmes d’accompagnement scolaire, des activités sportives et culturelles, pour la prise en charge des mineurs isolés et toutes actions qui redonne à un enfant en détresse des conditions de vie digne de ses droits d’enfant.

Actions en Europe

Depuis près de 10 ans, La Voix De l’Enfant a coordonné quatre programmes européens. Un sur les enfants des rues et dans la rue et trois sur la prise en charge des enfants victimes de violences sexuelles et autres maltraitances, le recueil de leurs paroles et les législations existantes dans ces domaines au niveau européen.

Actions à l’international

Ne pouvant rester indifférente à la souffrance des enfants au delà de nos frontières, la Voix De l’Enfant est présente au travers et avec ses associations membres dans plus de 80 pays. Elle soutient et cofinance des programmes en faveur des enfants défavorisés, abandonnés, victimes de la famine, des conflits armés, d’exploitation sexuelle et économique. Avec ses associations, la Voix De l’Enfant a deux priorités : que tout enfant ait un état civil dès la naissance et que chacun d’entre eux puisse accéder à la scolarisation,tout particulièrement les petites filles.